Le chantier de la semaine 38 (2014)

Pour le dernier chantier de la saison, c’est un groupe d’élèves du lycée Victorine Magne de Lisieux, établissement de la fondation des apprentis d’Auteuil,  qui intervenait sur l’île. Il s’agit d’une toute nouvelle formation bac Pro « intervention sur le patrimoine bâti ». Le groupe était constitué de  11 élèves de seconde professionnelle accompagnés de leur professeur principale Deplhine Poberznyck,  de leur professeur de maçonnerie, Olivier Doublet , et de Charles Louis Roseau,  formateur recruté par l’association pour ce chantier.

C’est Yves Mauger qui assurait la responsabilité de chef de chantier, remplaçant Patrice Berton, parti explorer le passé un peu plus loin sur un chantier archéologique.

La météo, bien qu’ensoleillée n’a guère favorisé ce chantier : le départ a dû être retardé au mardi car le vent soufflait à l’est depuis plus d’une semaine et il était quasi impossible d’accoster sur l’île.

Suite à un problème de logistique, la quantité d’eau douce s’est révélée insuffisante, il a fallu organiser d’urgence un ravitaillement alors que la mer était encore bien agitée. Christophe Bois, Thierry Leteissier et Guillaume Fleury ont courageusement affronté les vagues pour apporter de l’eau en bouteille, en bidons et quelques compléments alimentaires. Voici ce qu’en a dit Thierry Leteissier, pourtant un marin aguerri « Nous avons, hier en fin d’après-midi, livré l’ensemble de la commande (nourriture, eau en bouteilles et eau pour la citerne). Ce transport s’est effectué avec le navire de Christophe Bois (semi rigide de 5m50) Guillaume et moi-même. Les conditions n’étaient pas top, vent secteur E/NE force 4/5. Le pilote a parfaitement assuré, nous avions au large des creux de 4 à 5m, je propose d’ailleurs de lui décerner le prix « pilote de l’année ». Nous n’avons pas débarqué au petit port à cause de la houle mais au pied de la grève ouest.«  On peut également remercier Michel Conraud qui est passé livrer des bidons d’eau jeudi après midi depuis saint Vaast La Hougue.

Sur l’île, le séjour s’est très bien déroulé sur le terrain, le groupe était dynamique, les deux formateurs Olivier et Charles Louis ont été satisfaits du travail accompli par leur jeunes apprentis qui pour certains touchaient une truelle pour la première fois. La professeure principale, Delphine Poberznick  et le responsable chantier Yves Mauger confirment cet avis.

Les annexes sémaphoriques sont prêtes à couvrir : les poutres, pannes, sablières etc ont été posées et scellées, il ne reste plus qu’à fixer les tôles et poser les portes qui ont été réalisées par l’IME de Saint Lo. Les encadrements de portes et fenêtres n’ont pas pu être achevés car il n’y avait plus assez de briques de récupération et les autres n’étaient pas de la même taille que celles d’origine. Patrice, informé s’est aussitôt lancé à la recherche de briques au bon format.

Ce séjour a donc conclu en beauté une série de 6 chantiers sur l’île.

Il a permis à ce groupe de se découvrir dans un environnement exceptionnel, et de démarrer leur année scolaire d’une façon tout à fait inhabituelle dans un lycée. Un seul regret, que le départ retardé ait fait perdre la journée qui manquait pour terminer le travail et couvrir le bâtiment… Mais personne n’est maître de la météo.

La collaboration entre le lycée et l’association qui démarrait cette année est en bonne voie, et nous pensons que probablement, un chantier pourrait ầ nouveau être organisé l’an prochain.

Transport :

L’aller a été assuré par Thierry Leteissier, Michel Neau et Yves Dieulengard depuis Quinéville, Guillaume Fleury depuis Ravenoville, et Pierre Thomine depuis Carentan. Le retour a été assuré à marée basse depuis Ravenoville par Christophe Bois, Thierry Leteissier, Guillaume Fleury, et Christophe Lhardy.

Témoignages

« Je tenais à vous remercier chaleureusement de m’avoir accueilli à bord. Mon séjour sur l’île du large a été un moment fort dont je me souviendrai longtemps. J’y ai découvert un lieu et des monuments pour le moins attachants ainsi qu’un projet passionnant. J’y ai fait également des rencontres : des bénévoles enthousiastes, des responsables plus que sympathiques et une bande de jeunes motivés dont on ne se lasse pas. Cette escale sur l’île, bien que trop courte, m’a été très profitable : j’y ai échangé, appris, enseigné et plus que tout, passé du bon temps.Merci à tous donc d’avoir rendu cette aventure possible. N’hésitez pas à me solliciter pour un nouveau coup de main. Je répondrai présent !  Bon vent, »
Charles Louis Roseau

Quinze élèves de 2nde, issus du nouveau Bac pro « Intervention sur le Patrimoine Bâti » au lycée professionnel Victorine Magne, ont travaillé pendant cinq jours sur l’aménagement d’infrastructures sur l’île de Saint-Marcouf en Basse-Normandie, avec l’association « les Amis de l’île du Large Saint Marcouf ».

Pour sa rentrée 2014, le lycée professionnel Victorine Magne d’Apprentis d’Auteuil à Lisieux a ouvert une nouvelle formation Bac pro « Intervention sur le Patrimoine Bâti » (IPB). Elle permet d’acquérir des compétences dans la rénovation et réhabilitation du patrimoine avec une dimension artistique et culturelle. Débutée en septembre 2014, cette dernière rencontre un grand succès puisqu’elle annonce déjà complet et accueille aujourd’hui 15 élèves issus de domaines différents (3ème, CAP Charpente, Bac STI …).

« Un séjour pédagogique et enrichissant »

Pour vivre un projet commun, les élèves sont partis du 15 au 19 septembre sur l’île Saint-Marcouf pour un séjour de cohésion. En partenariat avec l’association « les Amis de l’île du Large Saint Marcouf » (rénovant deux forts sur l’île), ce séjour leur a permis d’aménager des infrastructures afin d’accueillir des groupes. La mission s’accentuait sur la construction de douches, des murs au plafond, afin de faciliter la vie des groupes intervenants.

Durant ces cinq jours, chaque jeune a pu participer au chantier et appréhender ce métier, nouveau pour certains d’entre eux. Par ailleurs, ancré sur l’île pendant tout le séjour, les élèves ont pu participer à la vie en collectivité. De la pêche à la préparation des repas,  ce groupe a pu se découvrir dans un environnement exceptionnel, et démarrer leur année scolaire d’une façon tout à fait inhabituelle dans un lycée. Ce partenariat positif et enrichissant a beaucoup séduit les jeunes apprentis ainsi que l’association.

DSC00569 DSC00529

DSC00526 DSC00490 DSC00486 DSC00476

Bien plus qu’un partenariat, ce type de projet s’inscrit plus largement dans la réponse d’une demande du Rectorat et de la région Basse-Normandie pour que les établissements scolaires et de formation développent une identité, une couleur dans leur projet, cultivent une appartenance à leur territoire et contribuent à sa valorisation.

(extrait du site internet du Lycée Victorine – Octobre 2014)

Galerie photos

 

Commentaires fermés.