Les objectifs de l’association

L’association a vu le jour en 2003 à l’initiative d’une poignée de passionnés de patrimoine et d’histoire. Constatant la dégradation de ce site exceptionnel, l’abandon dans lequel il était laissé, et la complexité de l’environnement institutionnel de sa gestion, elle s’est donné pour priorité  de préserver les fortifications. Le projet a démarré en 2009 après les premières autorisations de travaux, obtenues après 6 ans de démarches administratives, il vise d’abord à préserver les digues, qui protègent les constructions situées à l’intérieur de l’île.

En avril 2015, les statuts ont été modifiés, avec une nouvelle dimension dans les objectifs qu’elle se fixe :  « L’association des Amis de l’Île du Large Saint-Marcouf agit depuis 2003 pour protéger, conserver et restaurer et réhabiliter le site naturel et le monument historique qui constituent l’Île du Large, aussi bien s’agissant des éléments bâtis que de sa faune et sa flore

L’association entend assurer la pérennité des ouvrages historiques construits sur l’Île du Large par leur reconstruction dans le respect de leurs formes originales et leur valorisation avec l’aménagement de l’Île du Large à de nouvelles activités et fonctions.

L’objectif guidant les membres de l’Association est de permettre à terme une ouverture au public du site et de réinsérer l’Île du Large dans l’environnement culturel, économique et social de la Normandie et de la France. »

L’association affirme ainsi sa volonté de travailler à la fois sur la préservation du patrimoine, sur  l’accessibilité au public et sur un projet d’animation pérenne, intégrant les contraintes naturelles particulières du site.

Classement au titre des monuments historiques

En mai 2015, l’association a demandé la protection de l’île du Large au titre des Monuments Historiques, comme la loi permet de le faire. Cette demande a été examinée lors de la session du mois de novembre de la Commission Régionale du Patrimoine et des Sites, a priori  favorablement. La notification a été publiée en février 2016.

L’arrêté d’inscription des îles à l’inventaire des monuments historiques

Le plan de zone de classement à l’inventaire des monuments historiques

En 2016 le dossier a a obtenu un avis favorable, à l’unanimité, de la Commission Nationale du Patrimoine pour le classement « Monument Historique » de l’île dans sa totalité. L’arrêté de classement Monument Historique de l’île du Large a été signé le 25 janvier 2017.

L’arrêté de classement Monument Historique de l’île du Large

La position de l’association en juin 2016

Le Conseil d’Administration de notre association a validé une note formelle qui a été adressée à l’Inspecteur Général, membre du Conseil Général du Développement Durable, M. Nicolas Forray, qui a été saisi par la Ministre de l’Environnement pour expertiser – notamment sur un plan environnemental – l’île du Large Saint Marcouf.

Le Conseil Général de l’Environnement et du Développement durable (CGEDD) est est organisme dépendant du Ministère de l’Environnement. Il est chargé de conseiller le Gouvernement dans les domaines de l’environnement, des transports, du bâtiment et des travaux publics, de la mer, de l’aménagement et du développement durables des territoires, du logement, de l’urbanisme, de la politique de la ville et du changement climatique.  Dans ce cadre, il mène les missions d’expertise, d’audit, d’étude, d’évaluation, d’appui et de coopération internationale que lui confie le Gouvernement.

La note de l’association a pour but de formaliser notre position sur l’avenir de l’île du large Large Saint Marcouf et, d’abord de susciter le réexamen des conditions d’accès qui subordonne et conditionne les questions de propriété.

I – Principes et position de l’AILSM

Buts de l’association

  • Restaurer les éléments bâtis
  • Rendre l’île accessible au public
  • Gérer le site dans l’intérêt général,

Stratégie

  • Permettre au public de s’approprier l’îleRendre la réalisation du programme le plus finançable possible par le mécénat, individuel et d’entreprise.

Le projet

  • Propriété
  • Statut environnemental de l’île et accès
  • Le contenu du projet de l’AILSM
  • Programmation des travaux, priorité, phase d’étude

II – Contexte et situation

  • Un site révélé
  • L’association des Amis de l’île du Large Saint Marcouf
  • La restriction d’accès
  • Un contexte ornithologique surestimé
  • Une interprétation maximaliste des textes réglementaires de protection
  • Un rare abri maritime
  • L’association et les institutions publiques
  • L’association et le GONm
  • L’association et la Fondation du Patrimoine

Le projet de revitalisation de l’île du large (juin 2015)

L’association a présenté en mai 2015 un projet déclinant ses objectifs  moyen et long terme. Voici le plan du document que vous pouvez télécharger ici

1.  Contexte.

  • Rappel des buts statutaire de l’association
  • Les travaux entrepris
  • Un monument révélé
  • La défaisance de l’État.
  • Une association en plein développement mais un manque de visibilité à longue échéance

2. Orientations majeures.

La réutilisation de l’île du Large

  • La visite du public.
  • L’École de Mer de l’Île du Large ST Marcouf.
  • Accès à l’île..
  • Conditions et mode de vie sur l’île.
  • Les limites de la réutilisation du site.

Restauration des ouvrages bâtis.

  • Programmation des travaux
  • Bénévolat & entreprises
  • Protection et conservation du site
  • Patrimoine historique

Évolution et adaptation de l’association en vue de la défaisance de l’État.

  • Défaisance de l’État et prise en charge de l’île du Large
  • Organisation et fonctionnement de l’association
  • Levées de fonds.

3. Synthèse

4. Annexe : Fiche identité de l’association (mai 2015)

Démarches en vue de l’acquisition de l’île

En octobre 2015, informée de la volonté de l’État de se désaisir de l’île du large, l’association a fait part officiellement de sa volonté de l’acquérir. Vous trouverez ici la copie du courrier adressée à la préfecture de région.

 

 

Commentaires fermés.