Le printemps arrive et les chantiers approchent !

Les travaux 2016-2017 ont été programmés en concertation avec la Conservation Régionale des Monuments Historiques et avec l’Architecte des Bâtiments de France.

Les inscriptions pour les chantiers de cet été sont maintenant ouvertes.

Avant cela, je voudrais saluer et remercier deux mécènes qui viennent de contribuer à nos efforts pour la restauration et la sauvegarde de  « notre île  » :

  • La Fondation Langlois, – et sa présidente Madame Lucienne Gastiger – qui, comme elle le fait chaque année, depuis cinq ans, effectue un don à notre association qui, cette année, s’élève à 25 000 €.
  • Monsieur Jean-Luc Marette, pharmacien et dirigeant d’un laboratoire pharmaceutique, par son association « Helping Hand », qui a signé avec nous une convention d’une durée de trois ans, de 60 000 €, par versement annuel de 20 000 €.

Nous nous préparons également à renouveler notre convention avec la Fondation du Patrimoine, sur la base de cette programmation de travaux pour 2016-2017. La Fondation du Patrimoine est un de nos plus anciens et fidèles soutiens et a participé et aidé à a reconnaissance de l’île du Large comme Monument Historique. Je tiens à saluer ici Olivier Gronier, Délégué Régional pour la « nouvelle » Normandie et Jean-Pierre Husson Délégué pour le département de la Manche.

Les deux Conseils des départements riverains, la Manche et le Calvados ont également poursuivis leur aide, à la fois financière et logistique et j’en remercie leurs présidents, Philippe Bas et Jean-Léonce Dupont.

Notre assemblée générale annuelle, prévue initialement le 3 avril, se déroulera le 30 avril, à la mairie de la commune de Saint Marcouf de l’île. Chaque adhérent recevra une convocation à cet effet. C’est aussi l’occasion de renouveler votre adhésion, si vous ne l’aviez pas déjà fait, et de faire adhérer ceux de votre entourage qui ne nous auraient pas encore rejoints.

Ces adhésions sont très importantes : l’association se place en perspective d’une évolution – non encore précisée à ce jour – du statut de l’île. Ce n’est pas une mince affaire, non pas tant sur un plan financier, mais parce qu’il n’est pas facile d’enrayer un processus de déshérence qui s’est installé par défaut d’une présence et d’une activité humaine.

En revanche, et à défaut d’entretien, l’île se trouve à l’épicentre d’une concentration de textes réglementaires protégeant l’environnement et les écosystèmes de la zone d’une façon telle qu’ils restreignent les initiatives.

Cela nécessite donc une très forte mobilisation qui porte et accrédite un projet à longue échéance, de restauration et de revitalisation de cette île.

Il est un fait unanimement reconnu que c’est notre association qui, grâce à vous, ses adhérents, a permis de révéler l’intérêt culturel de cette île et de ses fortifications et, ainsi, de la sauver de l’abandon.

Reste à poursuivre et, pour cela il nous faut nous renforcer et nous développer.

Forte de 500 adhérents aujourd’hui, et d’un carnet de plus de 600 adresses de soutiens, il nous faut doubler ce nombre le plus rapidement possible pour peser d’un juste poids dans cette évolution et faire de cette île – la seule de cette zone de Manche Est-Mer du Nord – un site, à la fois historique et naturel, préservé et accessible comme il l’était autrefois.

L’actualité nous amène à avoir une pensée particulière pour nos adhérents, bénévoles et radio-amateurs belges qui, chaque été, viennent sur l’île et  nous soutiennent. A notre tour de les soutenir de toute notre amitié, face à cette barbarie sans nom, et clamer avec eux la Brabançonne.

Christian Dromard, Président

Commentaires fermés.