Les chantiers 2010

Les Vagues reculent !

La grande tempête « Xynthia », qui a valu à la commune de St Marcouf les honneurs des médias nationaux, n’a pas réussi à détruire les travaux de consolidation de septembre dernier sur l’île du Large, malgré quelques ébranlements de part et d’autre. Ce qui est certain, c’est que sans cette intervention, la digue ne tenait pas.
Sur l’autre front : convaincre l’administration qu’il faut poursuivre les travaux, les choses sont plus longues; le préfet, sur avis de l’architecte des bâtiments de France et du Directeur de la DTM (ex DDE), très satisfaits du chantier réalisé, a donné son feu vert pour la poursuite des travaux, mais le processus administratif est toujours lourd ; nous souhaiterions obtenir un quitus global pour l’ensemble des travaux a venir, qui devraient s’étaler sur 15 à 20 ans, selon les crédits en cours.

Le chantier de l’été 2010

Repas de chantier en septembre 2010

C’est le premier vrai chantier, toujours limité par l’administration à août et septembre, pour préserver la tranquillité des oiseaux de mer (goélands et cormorans) ; il comporte 2 phases : en août, ce sont des bénévoles qui interviennent : ils devront faire tout ce qui est réalisable par des non professionnels et permettre ainsi l’allégement du coût : tri des pierres pour les tailleurs, déblaiement des douves pour le passage de la barge.
Tous ceux qui le souhaitaient pouvaient participer et ils ont vécu sur place plusieurs jours. Il faut savoir que ce sont des conditions très « naturelles » et que le confort est rudimentaire.
Trois jeunes en formations et leurs moniteurs (IM Pro) ont participé au chantier. Les équipes de l’émission « Des Racines et des Ailes » sont revenus filmer à plusieurs reprises.
Le bilan est très positif, la Dame et son Batardeau (T2) sont sauvés et la digue Nord-Est (T1) est terminée à 90%.

En septembre, les compagnons de l’entreprise Philippe Rigault et sa famille ont investi les lieux pendant une quinzaine de jours pour reconstruire et rejointer les digues sur T1 et T2.

Galerie photo : visite officielle en mai 2010, avant le démarrage des chantiers

Les chantiers 2009

Pour l’île du Large, le vent, de « refusant » est devenu « portant ». La première tranche de travaux est une réalité.


La barge utilisée pour le transport des matériaux (essentiellement chaux, sable et eau douce) est embossée dans les douves pour être utilisée comme plate-forme de chantier.
Il s’agit d’un chantier sur un site classé et il convient donc de travailler « dans les règles de l’art ». L’expertise de notre Maître d’oeuvre Monsieur Germaine est ce que nous pouvions rêver de mieux. L’entreprise Rigault spécialisée en taille de pierre et rénovation, portée par l’enthousiasme de son chef et de ses comparses retrouve ainsi les tours de main de leurs lointains prédécesseurs tels que détaillés par notre maître d’œuvre; il s’agit notamment de reprendre les digues par la base et de maçonner à basse mer les pierres en coudées successives (60 cm environ) et superposées, chacune étant emplie « à refus » d’un coulis de chaux naturelle et sable de mer, tandis que les joints doivent être imperméabilisés et protégés des assauts des hautes mers par de l’argile ou du suif.

Les premiers résultats

Coeff. 85 la mer atteint le bas de la digue refaire